La pratique de sport et la prise des compléments alimentaires

La réussite sportive dépend principalement du patrimoine génétique des athlètes ayant des traits aux caractéristiques de performance essentielles à leur sport. De tels athlètes génétiquement doués doivent également recevoir un entraînement optimal pour augmenter leur puissance physique, leur force mentale et fournir un avantage mécanique. Cependant, les athlètes tentent souvent d’aller au-delà de l’entraînement et d’utiliser des substances et des techniques, souvent appelées ergogénie. Mais de telles pratiques par les sportifs ont conduit à l’établissement d’une législation antidopage et de protocoles de contrôle efficaces pour aider à dissuader leur utilisation. Ainsi, de nombreux athlètes se sont tournés vers diverses stratégies diététiques, y compris l’utilisation de divers suppléments alimentaires, qu’ils supposent efficaces, sûrs et légaux.

Les compléments alimentaires

Les compléments alimentaires sont utilisés par les sportifs du monde entier. Ces éléments sont ajoutés aux régimes alimentaires, et sont principalement des vitamines, des minéraux, des acides aminés, des herbes ou des plantes médicinales et des métabolites ou une combinaison de ces ingrédients. En plus des produits alimentaires destinés aux athlètes et aux personnes physiquement actives, de nombreuses entreprises ont commercialisé des suppléments alimentaires destinés aux athlètes comme Daily 3, souvent en prétendant que la performance sportive peut être améliorée. L’accent sera mis sur l’efficacité de ces compléments alimentaires pour améliorer l’exercice ou la performance sportive, avec une brève description de la sécurité, de la légalité et de l’éthique.

Suppléments de vitamine : Sécurité

La prise de supplément en vitamines, en particulier lorsqu’elle est limitée à 100% de l’ANR pour chaque vitamine, est généralement considérée comme sûre. Toutefois, des quantités excessives de plusieurs vitamines peuvent contribuer à de graves problèmes de et des limites supérieures tolérables ont été établies pour de nombreuses vitamines. Par exemple, des quantités excessives de vitamine A consommées par les femmes enceintes peuvent causer des malformations congénitales. Des quantités excessives de niacine peuvent contribuer à endommager le foie.

Suppléments de vitamine : légalité et éthique

Pour les athlètes, l’utilisation de suppléments de vitamines pures est légale et éthique. Cependant, certains suppléments vitaminiques sportifs commercialisés par des entrepreneurs sans scrupules peuvent contenir des substances interdites. À l’heure actuelle, l’industrie des compléments alimentaires est mal réglementée et certaines préparations destinées aux sportifs peuvent être falsifiées par des substances interdites, comme l’éphédrine. Les athlètes qui consomment des suppléments vitaminiques ne devraient les acheter qu’auprès d’entreprises réputées, comme celles dont les produits portent la certification sur l’étiquette.

Quelles sont les vitamines dont un athlète a besoin de prendre ?

L’obtention de vitamines adéquates, y compris l’utilisation de suppléments, peut être un comportement prudent pour certains athlètes. Les athlètes impliqués dans l’entraînement intensif peuvent avoir besoin de plus de plusieurs vitamines, telles que la thiamine, la riboflavine et la B6 parce qu’ils sont impliqués dans la production d’énergie, mais la quantité nécessaire est seulement environ le double des ANR et qui peut être facilement obtenue en augmentant leur consommation alimentaire associée à un entraînement intensif. Les vitamines fonctionnent dans le corps humain en tant que régulateurs métaboliques, influençant un certain nombre de processus physiologiques importants pour l’exercice ou la performance sportive.