Ce que vous devez savoir sur les cartes de tarot de Marseille

Pour beaucoup de personnes, le tarot est considéré comme un jeu de cartes médiéval, aussi banal que les jeux de cartes modernes. Pour d’autres, il s’agit d’un outil spirituel qui peut être utilisé à des fins thérapeutiques, méditatives ou encore divinatoires. Il existe aussi une troisième catégorie de gens qui voit les cartes de tarot comme des objets artistiques indépendamment de leur utilisation ésotérique ou ludique.

Les principes de base des cartes de tarot

Un jeu de tarot se compose de 78 cartes qui sont divisées : 22 arcanes majeurs marqués de 0 à 21. Chaque arcane a des personnages comme le Fou, le Sorcier, l’Empereur, la Mort, le Diable, les Amoureux et le Monde. Les 56 autres cartes sont des arcanes mineurs, divisés en quatre : Coupes, Bâtons, Deniers et Épées qui vont de l’As au X plus la cour : le Valet, le Cavalier, la Reine et le Roi. Ce sont en quelque sorte les équivalents des cœurs, des , des trèfles et des piques dans le jeu des cartes de poker.

Le Tarot de Marseille est le Tarot le plus connu et le plus utilisé par des milliers de consultants à travers le monde, et la plupart des versions des jeux de tarot utilisées aujourd’hui en dérivent. Ses 22 arcanes majeurs, en plus d’être de véritables archétypes de la complexité humaine, sont un compendium de l’Univers lui-même qui inclue sa partie terrestre, spirituelle, psychique et psychologique.

Le tarot raconte une histoire différente à chaque fois que vous faites un tirage de cartes du tarot de Marseille, mais les rôles des personnages sont toujours les mêmes. Par conséquent, certains considèrent le tarot comme une thérapie émotionnelle, plutôt qu’un outil de divination. L’interprétation donnée aux cartes peut être utilisée pour l’analyse psychologique des personnes.

L’histoire des cartes de tarot de Marseille

Les premières cartes de tarot sont apparues en Chine au 9ème siècle. Les Mongols les ont introduits en Iran, puis en Égypte et en Turquie, à partir d’où ils sont entrés en Europe au 14ème siècle. Quand le tarot est arrivé en Italie, il a été adapté au monde chrétien, à ses valeurs et à sa structure sociale. Les Italiens ont commencé à utiliser les cartes dans un jeu similaire à celui qu’on connaît de nos jours. Les familles les plus riches commandaient des cartes aux artistes qu’elles appelaient “carte da trionfi”.

L’aristocratie associait les cartes à différentes significations, et choisissait au hasard d’écrire des poèmes sur l’avenir des autres. La tradition viendrait de Turquie, où ils ont été utilisés pour la première fois pour prédire l’avenir. Quand le Tarot quitta l’Italie et atteignit le reste de l’Europe, le sud de la France renforça son immense popularité. Les familles d’imprimeurs marseillais ont créé leur propre version, leur donnant leur nom de famille. Les cartes de tarot de Marseille sont utilisées à ce jour.